Rencontre avec un jeune journaliste qui réalise une enquête dans le cadre du paranormal.

 

« Bonjour Monsieur, je suis XXXX, on demande une interview d’un médium qui travaille dans le paranormal et on me dit que vous êtes dans le paranormal »

« Bonjour, ah non ce que je fais est normal »

Lui « Ah bon les morts vous parlent ? »

Moi « Non ils sont morts ! »

Lui « Alors c’est quoi un médium ? »

Moi « Eh bien c’est moi »

Lui « Alors vous êtes normal ? « 

Moi « Oui comme vous ! »

Lui « Mais on m’a dit  …. « 

Moi « On dit beaucoup de choses ! »

Lui « Oui sur vous, j’ai lu des trucs bien et des trucs moches »

Moi « Oui c’est la Vie »

Lui « Je peux vous demander des renseignements sur vos fans ? « 

Moi « Mes fans !!! « 

Lui « Oui enfin vos spectateurs »

Moi « Oui, vous voulez savoir quoi ? « 

Lui « Eh bien il faut être très âgé pour croire à ça »

Moi « Ca ? « 

Lui « Oui que vous parliez avec les fantômes ….. « 

Moi « Nous sommes en  2015….  Nous sommes encore loin  avant que la médiumnité ne soit reconnue dans notre pays. « 

Moi « mon public va de 18 à 99 ans »

Lui, étonné « vous avez des photos de vos admirateurs »

Je reprends depuis le début, explique ce que je fais et lui montre quelques photos de mes auditeurs pour qu’il se rende compte que la jeunesse est présente dans mes réunions, de plus en plus. J’ai même de jeunes enfants qui accompagnent leurs parents. Qui posent des questions très intelligentes par rapport à certains adultes qui sont restés aux croyances des siècles passés. Ce sont des jeunes avec en eux une connaissance de vie passée. Et certains de mes consœurs et confrères viennent également m’écouter et je suis fier de cela. Et cela saute des générations car les mamies qui sont, pour quelques unes, là-haut, en avaient parlé à leurs enfants et aux petits enfants, donc le fil de la Vie continue.

Les conférences ne sont pas organisées pour convaincre qui que ce soit, mais plutôt pour apporter un autre regard sur la vie après la vie.

Les personnes en recherche de sensationnel, d'extraordinaire, d'apparitions ou

autre chose de ce genre n'ont pas leur place dans mes rencontres car il ne s'y

passe rien de tout cela.

Ah les journalistes
Retour à l'accueil