Prochainement réédité !

Ce que je sais. Je sais combien ceux qui ont perdu un être aimé ont à souffrir des personnes qui les entourent: Quand vous pleurez trop, cela les agace au bout d’un certain temps: Si vous vous abstenez de faire voir votre douleur, cela les choque et, le plus terrible, si vous parlez du disparu, vous les dérangez, car ils ne savent pas quoi dire. Si vous restez cloîtré à l’abri de l’extérieur, ils vous diront de sortir et si vous le faites on vous accusera de vous en être bien vite remis. Reynald Roussel

Retour à l'accueil